Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 octobre 2014 3 15 /10 /octobre /2014 18:44

J'ai laissé quelques approximations avant-hier, mais heureusement le même docu est repassé hier. Les balles dont Andrew Young suppose qu'elles ont servi de roulements à billes dans le sud-ouest de la Grande-Bretagne proviennent en fait du NE de l'Écosse : même diagonale à peu près qu'entre Strasbourg et Pau. Cela fragilise son raisonnement. D'autre part ces balles, qui font 75 mm de diamètre et pas 72 sont abondamment décorées par martelage : est-ce que cela valait la peine pour de l'outillage ? Il est vrai que les néolithiques ne pleuraient pas leur temps, quand on imagine le temps qu'ils ont passé à polir des haches pour abattre des arbres…

Mais attention ici, les haches polies qu'on voit dans les musées, si elles ont été  trouvées abandonnées au sol ou perdues, peuvent bien avoir servi au bûcheronnage ; mais la plupart viennent de sépultures et sont des objets de prestige ; les plus spectaculaires (= celles qui fossilisent le plus de force de travail) sont les bipennes naviformes, sur lesquelles, en plus d'un long bouchardage et d'un encore plus long polissage, on passait des journées à percer un trou parfaitement cylindrique : percer de la pierre dure avec un foret en pierre à peine plus dure, c'est plus compliqué que de les emmancher avec des lambeaux de cuir et de la glu. De nos jours, on utilise des forets diamantés, qui s'usent très vite.

J'avais également mal retransmis le poids moyen d'une blue stone : 3,3 tonnes, ce qui n'est déjà pas si mal. Reste que l'expérimentation de Young est convaincante à condition que les rails soient en chêne (qui ne pousse pas, autant qu'il me souvienne, autour de Salisbury, mais pourquoi pas l'importer aussi ?), et que le sol soit aplani sur toute la longueur du trajet terrestre. Ce qui signifie que la société qui voulait ériger ces monuments pouvait entretenir un bataillon de cent hommes pendant des semaines. C'esr dire la puissance de la religion, concomitante à celle de l'aristocratie.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Thierry Teinturier 23/01/2015 13:07


Bonjour,


L'hypothèse des ''roulements à bille'' en pierre, pour le transport des mégalithes est intéressante. J'avais vu ce docu pas mal fait, et je m'étais demandé si les petites pierres rondes,
taillées, trouvées sur le site n'avaient pas eu un autre rôle, plus magique ou religieux, puisqu'elles avaient toutes des motifs décoratifs très nets.  Mais après tout, la fonction
n'empêchait pas un décor peut-être justement sacré. Fonctionalité + décor religieux comme lien avec le surnaturel, pourquoi pas ?


Cela dit, comment faisaient-ils pour gravir des collines, passer des cours-d'eau, en se tapant des dizaines de kilomètres parfois, sinon des centaines ? Eh bien, ils y sont arrivé malgré tout. A
mon avis, il fallait des centaines d'individus, et surtout du temps.


Une autre hypothèse - qui peut être complémentaire aux ''roulements à bille en pierre'', celle d'avoir aussi éffectué le transports des plus lourdes pierres durant des périodes de grand froid,
sur des sols gelés. Le gel pouvant facilité le glissement des pierres ; et l'emploi de viscères animales les plus fournies en graisse pour aider à l'effet de glissement sur des sols gelés,
peut-être aussi proposé.   


Il ne faut pas oublier, si on s'intéroge devant certains mégalithes impressionants, édifiés avec des blocs de plus de plus d'une centaine de tonnes, qu'en Egypte certains blocs atteignent les
mille tonnes...  Alors, cent tonnes, c'est un p'tit gallet...