Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 juin 2014 4 12 /06 /juin /2014 19:26

Amis lecteurs, je vous ai un peu laissés tomber ces derniers temps.  C'est que j'étais occupé par deux bouquins, dont l'un vous concerne :

 

César et les collines du Nivernais

 

C'est un collectif avec beaucoup d'images (36 pages quadri) qui veut résumer à la fois les fouilles que Gilbert Comte avait menées dans les années 80 à Bazolles, dans le centre de la Nièvre, et les prospections de ses disciples. Gilbert a disparu avant d'avoir pu publier ses recherches, et parmi les élèves du collège de Saint Saulge qu'il emmenait sur ses chantiers un seul a repris le flambeau.

Il a ainsi été possible de cartographier une vingtaine de sites majeurs et des dizaines de découvertes isolées. Les objets découverts, malheureusement en partie grâcce à un instrument prohibé, le magnétomètre à protons dit poele à frire, sont impressionnantes, et il est hors de question de ne pas les signaler au public avant qu'elles ne passent dans les réserves d'un musée local, ou demeurent longtemps dans un laboratoire du CNRS ou au Cabinet des Médailles pour l'étude scientifique qu'elles méritent. 

C'est qu'il y a beaucoup de monnaies en plus des céramiques et petits bronzes qu'on trouve un peu partout, et qui sont des indicateurs honorables mais peu spectaculaires.

Notamment des monnaies légionnaires de Marc Antoine, émises en 32 av. J.-C. en Méditerranée orientale : s'agit-il de vétérans d'Actium vite renvoyés par Auguste former des colonies en Gaule ? Nous n'avons pas de textes précis, mais des archives du XIXe siècle et une cartographie qui indique une série de petits camps en bordure du Morvan.

Nous avons aussi des coins monétaires, qui indiquent une occupation : un du début du règne d'Auguste, un de la VIIIe légion qui renvoie, lui aussi, à Marc Antoine. Nous avons aussi les livres I et VII de César, selon lesquels beaucoup de mouvements militaires ont été opérés en 58, puis en 52, dans une région qui va du Bazois à la Loire et à l'Allier. L'analyse des découvertes permet de localiser un peu plus précisément les fameux Boïens que le proconsul avait laissés en face des Arvernes. On cherche aussi, forcément, par où César a pu passer avec ses six légions après sa défaite de Gergovie, et cela nous a conduits à corriger pas mal d'idées fausses…

Cet ouvrage n'est pas une publication scientifique telle qu'on l'entend dans les milieux universitaires : les découvertes doivent trop au hasard, et les études numismatiques prendront des années. Donc, nous mettons à disposition un petit inventaire commenté des éléments les plus intéressants.

Puisque j'ai fondé une maison d'édition coopérative, c'est elle qui prend en charge l'impression et la diffusion de l'ouvrage, mais uniquement par souscription : il convient donc que tous ceux qui sont intéressés m'envoient d'une manière ou d'une autre, par le blog ou de préférence directement par mail à l'éditeur, leur désir d'obtenir un ou plusieurs exemplaires.

Nous avons déjà une bonne centaine de demandes, ce qui permet d'ores et déjà de réduire le prix de vente (pour une plaquette 16/24 de 100 pages) à 15 € ; cent de plus et nous pourrons ramener le prix à 12 ou 13 €. On demandera des chèques plus tard… en fonction du résultat de la campagne de pré-souscription.

L'adresse de la maison d'édition est : <lepanierdorties-editeur@orange.fr>.

Merci de votre attention et de votre coopération,

 

R. A.

Partager cet article

Repost 0

commentaires